Votre tout petit enfant n’est pas encore entré à l’école Maternelle

Encourager le plaisir des gribouillis, des dessins, des graphismes libres c’est le préparer au plaisir d’écrire. Il fait des expériences affectives et motrices importantes pour l’apprentissage futur de l’écriture.

Votre enfant est à l’école Maternelle

Vous avez un doute sur sa latéralité : quelle main choisir pour le graphisme et l’écriture ?
20% des enfants de 5 à 7 ans ne sont pas nettement latéralisés. Soyez patients, attendez que la maturation motrice se poursuive. Si les passages d’une main à l’autre se prolongent en fin de Grande Section de maternelle, consultez alors un psychomotricien.

En Maternelle

Attendre que l’enfant ait les moyens et l’envie d’écrire. La complexité du geste d’écriture demande une maturation physiologique (neuro motrice) avec une acquisition du schéma corporel qui lui permettra de s’orienter dans son environnement pour ensuite mieux repérer et tracer les signes graphiques qui sont orientés dans l’espace de la feuille.

A l'école élémentaire

Lors de l’apprentissage, veiller à présenter les modèles selon différents biais. A côté du modèle visuel, montrer le geste, l’expliquer. Au-delà du résultat fini dans les cahiers, observer autant que faire se peut le geste produisant l’écriture. Un bon geste produira une bonne forme. Un mauvais geste peut produire une bonne forme au début de l’apprentissage mais celle-ci se déformera avec l’arrivée de la vitesse. Réexpliquer régulièrement les règles de l’écriture (sens de formation des lettres, proportions, liaison). 

Dyslexies

Les dyslexies sont un déficit spécifique durable de l’apprentissage de la lecture et du langage écrit.

Il existe plusieurs formes de dyslexie : phonologique (dysphonétique), de surface (dyséidétique) et mixte (phonologique et de surface).

Le pourcentage de dyslexiques dans la population est généralement estimé à environ 5 %, avec des chiffres variant entre 3 et 10.